Aller au menu Aller au contenu

Voyages sur mesure Bolivie

Composez votre séjour sur mesure Bolivie

Voici l’un des pays d’Amérique Latine les plus méconnus par les voyageurs. Il est vrai qu’il est entouré par les géants du voyage que sont le Brésil, l’Argentine, le Chili ou le Pérou

 

Et pourtant la Bolivie et ses couleurs, ses origines Incas, ses lamas, ses costumes et ses fêtes gagnent à être connus.

Un voyage à la croisée des reliefs entre Cordillère des Andes, Altiplano, Amazonie et Gran Chaco. 

 

Un pays avec une capitale au nom d’aventure, Sucre (même si La Paz reste la ville principale), des paysages d’exception et quelques originalités comme le lac Titicaca, posé sur le toit du monde, ou bien le fameux et merveilleux Salar d’Uyuni…. 

 

Ne manquez pas l’exploration du Désert d’Atacama au Chili au merveilleux Salar d’Uyuni, paysages merveilleux, couleurs d’exceptions, vous en prendrez plein les yeux ! 

 

Voyages Couture, agence spécialiste du voyage sur mesure, vous propose de découvrir la Bolivie, lors d’un voyage sur mesure, à la découverte d’un pays encore méconnu. 

Découvrez une terre d’une grande richesse géographique et culturelle oscillant entre beauté des paysage et celle des traditions. Ce pays vous offre une grande variété de paysages, très souvent associés à une expérience unique à vivre comme par exemple le désert de sel d’Uyuni entre ciel et terre, ou le vaste et calme lac Titicaca. 

 

Découvrez lors d’un voyage sur mesure l’Altiplano, ses lagunes, ses geysers, dunes et sources d’eaux chaudes, ses magnifiques volcans, dont le volcan Licancabur, que vous pourrez aussi découvrir lors d’un voyage au Chili, ainsi que le volcan Putana et d’autres encore. 

Un spectacle coloré avec la Laguna Verde et ses hauteurs, la lagune Colorada ou encore les dunes de Salvador Dali. Un voyage atypique, où vous prendrez des pistes sinueuses dans l’altiplano, lors d’un périple en 4x4. Nous ne manquerons pas d’organiser votre itinéraire avec chauffeur et guide francophone, à la découverte d’une terre des extrêmes.

 

Ne manquez pas la Angostura Lake à parcourir en bateau ou le parc Amboro et ses cascades vertigineuses et enfin bravez la Death Road de la Paz. 

 

Laissez-vous aller à la découverte d’une ville très différente des autres villes d’Amérique du sud, avec son téléphérique, ses maisons à flanc de montagne, ses traditions, la visite du mythique Marché des Sorcières de la Paz, une ville de charme où il est agréable d’arpenter la place Murillo. 

 

D’autres villes sont encore à découvrir, Sucre par exemple…. Ou encore Potosi la ville minière encore si authentique.

 

Randonneurs oserez vous gravir les sommets vers la Muela del Diablo?

Enfin, au son de la musique bolivienne, ne partez pas sans deguster les mets locaux à base de pomme de terre et faites quelques photos du mirador Killi Killi ou avec les lamas !

 

Un voyage en Bolivie se combine parfaitement avec un voyage au Chili, ou un voyage au Pérou. Ne manquez pas de nous contacter, nous vous proposerons différents itinéraires vous permettant de découvrir ces merveilleux pays, leurs paysages, leurs traditions. 

 

Mais un voyage en Bolivie c’est aussi braver les extrêmes, l’altitude, le froid, c’est un pays qui demande au voyageur un caractère intrépide, c’est un pays pour les voyageurs qui aiment l’authenticité, l’aventure, les paysages merveilleux....


Informations pratiques

Formalités

Formalités d’entrée

Passeport valide au moins 6 mois après la date de retour.

Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis).

Le visa n’est pas exigé pour les Français ne séjournant pas plus de 90 jours en Bolivie (par période de 12 mois calendaires), pour raison touristique ou en visite en famille. Les autorités boliviennes demandent que le passeport présenté soit encore valable 6 mois à compter de la date de l’entrée sur le territoire bolivien. Un cachet d’entrée valant autorisation de séjour de 30 jours est apposé sur le passeport à l’arrivée dans le pays. Cette autorisation peut être prolongée gratuitement par tranche de 30 jours, jusqu’à 90 jours maximum.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

Quand partir ?

Aucune information disponible

Informations diverses

  • VACCINATIONS

Même si la vaccination contre la fièvre jaune n'est pas (encore) obligatoire pour les voyageurs arrivant directement d'Europe ou des Etats-Unis, la multiplication des foyers de la maladie dans de nombreuses régions du pays et des pays voisins, et pas seulement dans les régions amazoniennes, justifie, dès maintenant, de la recommander à tous, hors rares contre-indications décidées par le Centre de vaccinations internationales.

Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

  • AUTRES MALADIES

Maladie de Chagas (Trypanosomiase américaine)

La maladie de Chagas est une maladie potentiellement mortelle provoquée par un parasite. Les départements les plus touchés sont ceux de Cochabamba, Chuquisaca, Tarija et Santa Cruz. La première phase de la maladie peut associer soit des symptômes bénins (fièvre, céphalées, douleurs musculaires, difficultés respiratoires, etc.), soit une lésion cutanée ou violacée des paupières. La phase chronique peut associer des troubles cardiaques et des troubles digestifs.
La transmission de la maladie à l’homme s’effectue par des piqûres de punaises ou par contamination de leurs déjections par les yeux ou la bouche. Il n’existe pas de vaccin contre la maladie de Chagas et la lutte anti-vectorielle est la méthode la plus efficace pour prévenir la maladie.

Leishmaniose

La leishmaniose cutanée et cutanéo-muqueuse, transmise par une espèce de petit moustique (phlébotome), peut être contractée dans les zones tropicales humides (Beni, Alto Beni, Yungas, Pando et Chapare). Cette parasitose est transmise par une mouche de sable ou un moucheron qui pique surtout le soir et la nuit. L’infection se traduit par des lésions cutanées qui peuvent se développer sur le visage, les bras et le corps. Plusieurs formes de la maladie sont connues, uniquement cutanées ou viscérales, et peuvent être mortelles.

Le traitement curatif est long et difficile, et il convient de consulter un médecin rapidement après l’apparition d’une ou plusieurs plaies cutanées laissant supposer une infection. La prévention consiste notamment à porter des vêtements couvrants et à appliquer sur la peau des répulsifs anti-moustiques.

Soroche ou mal des montagnes

Autre problème éventuel, le soroche – ou mal d’altitude – pour ceux qui comptent s’offrir quelques émotions dans les Andes.L’arrivée à La Paz peut s’accompagner des problèmes de santé liés à l’altitude (La Paz est située entre 3 300 et 3 800 mètres, l’aéroport d’El Alto à 4 058 mètres). Le mal des montagnes peut être bénin ou mortel. Il peut se manifester par des troubles respiratoires (essoufflement) et/ou neurologiques (maux de tête, nausées, vomissements, troubles du sommeil) pouvant survenir au-delà de 3 000 mètres d’altitude. le soroche devient aigu à partir de 4 500 m et d’autant plus que l’ascension est rapide. Céphalées, grande fatigue doivent donner l’alerte ; redescendre d’au moins 500 m dans un 1er temps.

Une règle fondamentale : une ascension progressive et une adaptation à l’altitude de quelques jours, au repos. Les efforts physiques sont déconseillés les premiers jours. Une hydratation régulière est recommandée. Les boissons alcoolisées et les repas copieux sont à éviter. Si les symptômes sont très légers, l’aspirine et le médicament local (les feuilles de coca) peuvent aider. La mastication et la retenue en bouche des feuilles de coca apportent un complément de santé non négligeable : l’oxygénation du sang se fait grâce aux alcaloïdes présents dans les feuilles qui augmentent le taux de globules rouges.

Mais le seul véritable remède est de redescendre vers la plaine le plus rapidement possible. À noter, la consommation élevée d’ail pendant la période précédant les expéditions en montagne permettrait de mieux préparer le corps au manque d’oxygène (en augmentant la quantité de globules rouges)... D’une façon générale, ne plaisantez pas avec le mal des montagnes, il coûte la vie à de nombreuses personnes chaque année.

 

  • RISQUES LIÉS AUX MOUSTIQUES :

Paludisme

Le paludisme est présent dans les zones rurales en-dessous de 2 500 mètres toute l’année et dans le nord du pays (départements de Beni et de Pando, en particulier), mais aussi dans le département de Santa Cruz. Adoptez des mesures de protection, d'abord individuelles, qui vous protégerons aussi contre d'autres insectes, vecteurs d'autres maladies (fièvre jaune, dengue, virus Zika) : répulsifs cutanés et vestimentaires actifs, port de vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées. La prévention médicamenteuse est recommandée nous vous invitons à consulter votre médecin; elle n'est pas nécessaire dans le reste de la Bolivie, ni à La Paz, ni sur les hauts plateaux andins (il faut cependant signaler les récents cas de paludisme dans un village andin situé à 2300 mètres).

 

Demander un devis
Nous vous recontactons, à la vitesse de la lumière !
01 76 50 29 29

ou

Newsletter Voyages Couture
Je m’abonne à la newsletter (une par mois) et je reste informé(e) des nouveautés